Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 20:35

Sous le regard du merle d’Amérique, le Saint Laurent se fige pendant que les Québécois se gèlent !


12-janvier-022.JPG

 

12 janvier 018


Les petits bateaux qui vont sur l’eau sont emmitouflés !

 

8 janvier 012


Faisant fi des glaçons, les traversiers brisent la glace entre les deux rives, histoire de rapprocher Québec et Lévis.

 

12 janvier 020

 

12 janvier 021

 

12 janvier 001

 


Repost 0
Published by typ.taupe - dans janvier 2010
commenter cet article
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 01:30

Hé oui, en France, on a l’émission de Jean-Pierre Coffe sur France Inter dont le titre est : « ça ne se bouffe pas, ça se mange » et ici, le slogan du supermarché où je travaille, c’est : « vive la bouffe ». Vous allez me dire que c’est juste une différence de langage, mais je crois que cette différence est très significative. Les mots ont un sens.

Le temps des agapes est terminé en France mais un repas classique en France, c’est tout les jours Noël ici.

Bon, soyons clair, ceux qui me connaissent savent que la notion de produits du terroir ne m’est pas inconnue et pour les autres, disons que derrière typtaupe se cache un épicurien.

Il faut savoir que les Québécois ont le sentiment que leur gastronomie participe à leur identité. Je crains le pire quand je vais partir vers l’ouest.

De quoi je me plains depuis que j’ai posé le pied sur le sol québécois.

Primo, les produits d’alimentation sont très chers si vous voulez mangez des produits de qualité.

Ensuite, pour ce qui est du rayon fruits et légumes, la plupart des produits sont emballés sous films plastiques et pour ceux qui ne le sont pas, ils brillent (les pommes, les poivrons…)! Plus c’est bio, plus il y a d’emballages (norme américaine oblige) !!! Oh joie, quand j’ai découvert les marchés québécois comme celui du Vieux-Port à Québec.

 

19 sept 023-copie-1

 

19 sept 024

 

19 sept 026

 

19 sept 027

 

Des étals avec des vrais légumes de producteurs locaux. Oui, mais j’étais en pleine saison de production. Actuellement, il ne reste que quelques vendeurs de cucurbitacées et de pommes. Ça limite les choix. Alors vous pouvez manger de tout ici puisque la quasi-totalité des fruits et légumes sont importés. Déjà que je trouvais que les légumes des producteurs locaux avaient peu de goût, autant vous dire que ce qui est dans les rayons est assez insipide.

Pourquoi je parle autant des légumes alors que j’ai la réputation d’être un carnassier. Parce qu’au moins quand je mange des légumes, j’ai moins la sensation de m’empoisonner.

Les amateurs de bonne tambouille vont très vite comprendre. Prenez un bon steak, sortez le grill et une fois qu’il est bien chaud, posez votre viande. Si je vous dis que la viande se met à bouillir, j’imagine que vous avez la réponse : les hormones. Quelle que soit la viande, elle fond de la même façon.

Bon, heureusement, il y a le rayon poisson qui est raisonnable en prix et plutôt de qualité mais avec peu de choix.

Le rayon laitier est assez cher, voir exorbitant pour ce qui est des fromages. Autant vous dire qu’on réfléchit à deux fois avant de se faire plaisir. Les fromages français sont au même prix que les fromages québécois. Les québécois achètent beaucoup de petits sachets de fromage qu’ils grignotent. Du moins fromage est un bien grand mot, il s’agit d’une pâte molle découpée en petits dés qui vous ferait passer le babybel pour un comté !!!

A part le fromage, je vous ai parlé des produits non transformés. Parce que la base de l’alimentation d’un Québécois est constituée de produits passés entre les mains de l’industrie agro-alimentaire. Et là, si vous voulez faire une cure d’OGM, c’est simple, il suffit juste de s’empiffrer. Pas besoin de regarder les étiquettes, la quasi-totalité des produits transformés contiennent des OGM et si ce n’est pas le cas, vous allez avoir des produits hydrogénés et autres…

Oh que je suis critique, j’ai bien conscience qu’en France, on peut aussi faire une cure de malbouffe mais, au moins, il y a possibilité de trouver des produits sains et qui ont du goût. Bon, il y a quand même des trucs sympas ici alors, un peu plus tard, je reviendrai sur les spécialités québécoises et autres curiosités.

 

PS : une question qui m’a un peu désarçonné lors de mon entretien d’embauche au supermarché : « En fruits et légumes, vous vous y connaissez ? ». Pour moi, c’est le B.A.BA de savoir faire la différence entre une carotte et une pomme de terre ! J’exagère un peu mais après un mois dans mon rayon fruits et légumes, je comprends mieux le sens de la question.

Quand je n’ai plus de navets, je vends des rutabagas, pour un québécois, c’est pareil.

Une brave dame me demande la provenance des clémentines, je lui réponds : « Maroc » et elle de me répondre : « Ah oui, ce n’est plus la saison ici ». Je n’ai pas osé lui dire qu’il n’e pousse jamais d’agrumes au Québec !

Ici, on vend les pommes de terre directement dans le papier d’aluminium pour les faire cuire au four. Un monsieur m’a demandé s’il y avait déjà la crème à l’intérieur !

Repost 0
Published by typ.taupe - dans ça se mange
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 00:00
Je vous l'accorde, j'ai un peu de retard mais avant qu'ils ne les enlèvent, je suis allé faire un petit tour, histoire de vous donner un petit aperçu.
Il faut savoir qu'ici, c'est plutôt minimaliste et que ce n'est pas la municipalité qui décore la ville mais plutôt les particuliers, les associations de commerçants et les industriels. Il n'y a donc pas vraiment d'homogénéité entre les quartiers et de larges avenues sont sans aucune décorations.


3 janvier 022

3 janvier 021

3 janvier 008

L'hôtel de ville

3 janvier 029

3 janvier 031

Le quartier du Petit Champlain

3 janvier 054

3 janvier 055

Le quartier Saint Roch

3 janvier 060

Le palais Montcalm (salle de spectacle)

31 déc 039

Repost 0
Published by typ.taupe - dans décembre 2009
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 03:54

Comme prévu, nous voilà début janvier et je vous livre mon ressenti sur mes premières expériences professionnelles au Québec.

J’ai conservé mes deux emplois pendant tout le mois de décembre (voir : Travailler au Québec) et comme, dans l’ensemble, ils étaient plutôt satisfaits de mon travail, le temps partiel du supermarché s’est transformé en temps plein et le temps plein du magasin de jouets a augmenté d’un petit surplus d’heures. J’ai travaillé 323 heures déclarées en décembre. Merci Noël, ma seule journée de repos du mois! Avec ça, j’ai au moins fait fortune. Que nenni, mes salaires s’élèvent, en net, à 2648 $ canadien, soit environ 1750 €. Ce qui correspond à un salaire horaire net d’environ 5.43 €. Bienvenue dans la réalité du travailler plus pour gagner plus.

Ça ne fait pas énorme, à ça, il faudra rajouter les 4 % de congés payés (eh oui, ici, il n’y a que deux semaines de vacances). C’est marrant dans les deux boulots, il y a des pointeuses. Le genre de truc qui m’énerve facilement. Les québécois sont très assidus devant la pointeuse et poireautent pendant une ou deux minutes pour être sur le bon tempo d’embauche, de pause …

Je vous laisse deviner mon exactitude avec la pointeuse alors ça donne des choses marrantes sur le bulletin de paye du magasin de jouets. Comme je travaille la nuit, j’ai une prime de 1 $/ heure mais je suis payé à la minute donc quand je pointe à 8 h 04 le matin, pendant 4 minutes, je n’ai pas la prime de nuit. Pas de petites économies au royaume du business.

Comme expliqué précédemment, la précarité de l’emploi est extrême et j’ai eu, plusieurs fois, la démonstration de la facilité avec laquelle un employeur peut se séparer d’un employé. Plusieurs employés de la société de jouets ont été congédiés le matin pour le soir.  C’est d’autant plus troublant que les rapports hiérarchiques sont plus flous qu’en France et ça donne la sensation que tout se passe bien. Merci, bon boulot mais pas la peine de revenir ce soir !!!

Dans les entreprises syndiquées comme le supermarché, c’est mieux encadré. Dans une entreprise syndiquée, tous les salariés adhèrent au syndicat. Les cotisations sont prélevées sur le salaire et celui-ci joue un rôle de formation, d’assurance maladie… 

Je reviendrai un peu plus tard sur la réalité économique du pays et ce qu’impliquent ces salaires. En attendant je vous fais part de mon traumatisme trois semaines durant, ces osties de tounes de Noël que j‘ai écouté en boucle au boulot. Certains jours, j’ai travaillé 18 h alors compatissez !!!  

 


Toutes les deux heures environ, j'ai entendu cette chanson et plein d'autres dans le même style. On était proche du harcèlement !!!

Je vous rassure, Noël es passé, j’ai levé un peu le pied donc je vais avoir l’occasion de faire d’autres choses et d'être plus présent sur ce blog.

Repost 0
Published by typ.taupe - dans janvier 2010
commenter cet article
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 03:49

Bon, ce n’est pas vraiment une surprise mais l’hiver s’est installé pendant ce mois de décembre. Comme le montre le tableau de la chronique météorologique (voir page météo), pas chaud, pas chaud.

Je ne peux pas vraiment dire que j’ai froid quand je sors dehors mais dépassé les -15° C, la balade n’est plus vraiment agréable surtout si il y a un petit souffle d’air frisquet.

Il ne pleut quasiment plus, les précipitations sont sous forme de neige et c’est assez troublant de voir cette neige qui ne font pas, qui ne ramollit même pas dans la journée car les températures ne repassent plus au-dessus du zéro.

Ce qui manque le plus, c’est le soleil car depuis quelques temps j’ai l’impression qu’il est aux abonnés absents.

Maintenant, l’hiver, c’est aussi la joie des trottoirs verglacés, des stalactites qui vous surplombent, du pelletage et des tempêtes de neige.

Voilà un petit aperçu de tout ça.


19-sept-074.JPG

 

17 déc 1 (3)

 

Il a beau faire 18° C dans ma chambre, quand il fait - 22° C dehors, la condensation gèle à l'intérieur. Isolation, où es-tu ?

 

28 déc 005

 

Bon, pas encore de vol plané mais ça pourrait arriver assez vite !!!

 

28 déc 022

 

On comprend mieux les panneaux : "Attention chute de glace" !!!

 


J'adore attendre le bus la nuit pendant les tempêtes de neige !!!

 

9 décembre 012

 

Le même endroit, à la sortie du boulot.

 

28 déc 025

 

Allez, un petit plongeon dans le Saint Laurent !

 

21 dec 036

 

J'ai trop bossé en décembre pour me balader mais j'ai fait un aller-retour express à Montréal, une petite vidéo des joies de la conduite en hiver et encore là, il y avait peu de neige.

 

 

 


Repost 0
Published by typ.taupe - dans décembre 2009
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 20:10
Le grand décompte 2010 à Québec

31-dec-005.JPG

31 déc 008

31 déc 013

31 déc 014

31 déc 017


Repost 0
Published by typ.taupe - dans janvier 2010
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 20:10
Hé oui, en ce mois de décembre, l'hiver est bien installé et nous avons été confronté à quelques températures agréables ( - 22° C ; ressenti - 32° C) et à quelques journées de neige, et même une tempête de neige.

28 déc 023

28 déc 030

Comme la température reste en quasi-permanence sous le 0° C, la neige ne disparaît pas d'elle-même et il faut donc l'évacuer des trottoirs, parkings, routes et autres espaces publics.

Pour cela des escouades de déneigeurs sont en action. Le déneigement est très largement sous-traité, payé à la tâche. Des polémiques apparaîssent à propos des déneigeurs car les engins de déneigement peuvent être très gros, particulièrement dangereux  voir mortel si on est percuté. Cela a été le cas dans un quartier de Québec mi-décembre.
La neige dégagée est chargée dans des camions pour être déposée dans des zones de stockage : les parcs à neige. Le probléme, c'est qu'en chargeant la neige, il charge aussi des gobelets vides, des gants perdus ..., résultat quand la neige a disparu des parcs à neige, le s détritus sont laissés au vent sur le terrain vague.

Un petit aperçu des différents modèles de chasse-neige !!!

28 déc 014

28 déc 016

job saisonnier : pelleteur, au sol ou sur les toits !

9 décembre 020

Ci-dessus, ma rue le 9 décembre

9 décembre 013

28 déc 003

28 déc 020

28 déc 037

le chasse-neige pour trottoir !

28 déc 009

28 déc 012

C'est avec ces engins qu'il y a danger, car si nous sommes de jour pour ces photos, les déneigeurs travaillent souvent la nuit et il y a des engins un peu partout.
Pour ce qui est du mythe de Montréal, la ville la mieux déneigée au monde,  mon passage express il y a quelques jours me fait dire que c'est nettement moins efficace qu'à Québec.


Repost 0
Published by typ.taupe - dans décembre 2009
commenter cet article
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 06:42
24-dec-009.JPG

24 dec 015

24 dec 021
Repost 0
Published by typ.taupe - dans décembre 2009
commenter cet article
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 18:24

Continuons notre rapide aperçu de la faune locale.

 

D’abord une grosse boule de poils prête pour affronter l’hiver. Le raton laveur (Procyon lotor) est assez opportuniste et donc observable dans les villes nord-américaines. J’ai ainsi pu en observer un à 200 mètres de la maison et apprendre que l’ancien chat a été tué par un raton laveur. Il n’est pas rare qu’il visite une maison et ravage la cuisine.

 

 

10 octo 133

 

10 octo 139


Encore une grosse boule, mais celle là, par question d’en faire un manteau de fourrure. Le porc-épic d’Amérique du Nord (Erithizon dorsatun) a jusqu’à 3000 piquants. Végétarien, on retrouve ce gros rongeur surtout en forêt.

 

10 octo 165

 

10 octo 166

 

Le coyote (canis latran) est un canidé qui se répartit sur une large partie de l’Amérique du Nord. Plutôt charognard, il a défrayé la chronique à la fin du mois d’octobre avec le décès de la chanteuse de folk Taylor Mitchell attaqué par deux coyotes dans le Parc National des Hautes Terres du Cap Breton.

 

10 oct 101

 

Celui-là, avoué qu’il est beau même si son nom est un peu bizarre : le canard branchu (Aix sponsa)

 

10 octo 154

 

Un petit tour dans le Grand Nord pour trouver une grosse chèvre !!! Malgré son aspect de bovidé, « l’animal dont la fourrure est comme une barbe »,  le bœuf musqué (Ovibos moschatus) est un capriné. Cet animal massif dispose d’une longue toison en laine plus fine que le cachemire et très isolante.

 

10 oct 056

Repost 0
Published by typ.taupe - dans La faune du Canada
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 00:01

Continuons notre petit tour de la scène musicale québécoise par le groupe Mes aïeux.


Mes aïeux est un groupe de musique « funklorique » né à Montréal après l’échec référendaire de 1995. Ce groupe, composé de Stéphane Archambault (auteur de tous les textes et chanteur), Marie-Hélène Fortin (violoniste et chanteuse), Éric Desranleau (compositeur, chanteur, guitariste et bassiste), Frédéric Giroux (compositeur, chanteur, guitariste et bassiste), Marc-André Paquet (batteur et percussionniste) et Benoît Archambault (claviériste, trompettiste et chanteur) est actuellement le groupe phare de la nouvelle musique traditionnelle.

Largement inspiré du folklore québécois, le groupe s’amuse à revisiter les contes et les légendes d’ici sous un aspect théâtral plus contemporain, en associant une musique aux airs festifs et rassembleurs à des textes actuels et dénonciateurs. 

 

mes aïeux

 


Mes aïeux - Dégénération


Mes aïeux - Remède miracle

 

 

Mes aïeux - Ton père est un croche


 

Repost 0
Published by typ.taupe - dans Musique
commenter cet article