Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 19:22

Donnons-lui une représentation humaine puisque le maire de Québec vient de faire appel à un psychanalyste pour sa ville. Autant dire que pour un géographe de formation, faire une psychanalyse de la ville pour 300 000 $, cela frôle le ridicule ou l’indécence. C’est la petite polémique du moment dans les quotidiens de la capitale.

Alors, en réaction,  j’ai envie de vous donner une autre image de Québec.

 

15-fevrier-039.JPG

 

10-fevrier-210.JPG


En effet, tout est question de regard et je scrute la ville à travers le prisme de ma formation, de mon vécu … et jusqu’à maintenant je vous ai plutôt sfait part des axes principaux des visites éphémères (quartiers touristiques, d’affaires…) qu'un visiteur d'un jour peut aussi observer.

Pour comprendre les images qui vont suivre, d'abord un petit retour dans le passé.

Dans les années 1960, pendant que le Québec faisait sa Révolution Tranquille, Québec a connu une autre révolution : la Rénovation urbaine.

En 1950, la cité est riche d’un passé de 350 ans d’histoire et constitue une ville resserrée, densément peuplée. Devant l’image de la modernité et des besoins crées par celle-ci – l’automobile – les problèmes s’amoncellent dans les rues étroites.

C’est là que sous la houlette des urbanistes de l’époque et du gouvernement s’est initié de profonds changements qui donnent en partie le visage de la ville d’aujourd’hui.

Plus de 10 000 personnes déplacées, 14 écoles démolies, 4 000 logement sacrifiés remplacés par des centres commerciaux en périphérie, des autoroutes urbaines et des tours. Le quartier latin est devenu le Vieux-Québec, zone touristique par excellence.

La densité moyenne est passée de 10 000 habitants au km² à moins de 1 000 pendant que la population passait de 350 000 à 620 000 habitants. De la ville la plus dense du Canada, Québec est devenue la région métropolitaine la plus dispersée. La superficie de la zone construite ayant été multipliée par vingt.  

Il reste néanmoins, loin du flot de touristes, des quartiers encore densément peuplés (le faubourg Saint Jean compte 17 500 hab/km²) mais c’est aussi ceux qui sont la cible de futurs spéculations.

 

10-fevrier-077.JPG

 

10-fevrier-091.JPG

 

10-fevrier-068.JPG

 

10-fevrier-102.JPG

 

10-fevrier-126.JPG

 

10-fevrier-135-bis.jpg

 

10-fevrier-132.JPG

l'humour québécois !

 

10-fevrier-141.JPG

 

10-fevrier-144.JPG

 

10-fevrier-147.JPG

 

10-fevrier-160.JPG

 

10-fevrier-195.JPG

 

15-fevrier-075.JPG

 

15 février 052

 

31-janvier-169.JPG

 

quebec-9-sept-040.JPG


Quel avenir pour ces quartiers ?

 

15 février 099

Rasé pour faire place à des immeubles modernes

 

15-fevrier-103.JPG

Restauré, en gardant l'esprit

 

15-fevrier-116.JPG

ou hérésie historique et architecturale.

 


Repost 0
Published by typ.taupe - dans février 2010
commenter cet article
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 05:58

Le carnaval a pris fin dimanche 14 février, et je vous livre mes derniers sentiments sur cette manifestation qui se veut le plus grand carnaval d’hiver au monde.

Même si il est vrai que j’ai loupé pas mal d’animations, j’ai, à chaque fois, découvert une ambiance bonne enfant mais pas particulièrement festive.

Pour en avoir discuté avec mes collègues de travail, ils semblent que l’ambiance ait changé ces dernières années pour une programmation plus familiale et moins festive.

Que vais-je en retenir ?

La course de canots sur glace que je trouve particulièrement originale, les concerts en plein-air par des températures polaires et l’ambiance sur les plaines d’Abraham la nuit avec les jeux de lumières sur la glace.

Et un son, celui des trompettes du carnaval, un son grave à mi-chemin entre le klaxon d’un truck et un cargo qui quitte le port.

Bon, je garderai un peu moins en mémoire le goût du caribou, la boisson du carnaval, un mélange de vin rouge et d’alcool fort, type gin, vodka et quelques épices. Ce n’est pas mauvais mais moins agréable qu’un bon vin chaud.

Je vous livre un autre aperçu des animations du carnaval : chiens de traîneau, bains de neige, spa en plein-air … avec une vidéo de la grande parade du carnaval et un reportage qui illustre des animations que j’ai loupé.

 

31-janvier-255.JPG

 

8-fevrier-063.JPG

8-fevrier-065.JPG

 

 





8-fevrier-020.JPG
8-fevrier-022.JPG
8-fevrier-043.JPG

 

Repost 0
Published by typ.taupe - dans février 2010
commenter cet article
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 05:14
Motivé pour aller par - 15° C, au concert d'un groupe originaire des îles de la Madeleine, le groupe Suroît, j'en ai profité pour observer les talents des sculpteurs, parfois novices, qui se sont lancés dans ce dernier concours. C'est la dernière nuit de travail, "la nuit blanche", le concours prend fin le matin suivant.
Je vous laisse juger des oeuvres réalisées.
Pour ma part, en plus des prix décernés, j'attribue celui de la rapidité d'exécution à l'équipe de ...
(j'attends vos réponses).
Vous avez la réponse en regardant les photos et la vidéo.
Pour ce qui est de la durée de vie de ces oeuvres, cela varie en fonction de la température et des risques pris par les sculpteurs. Les sculptures montrées dans ma première présentation sont toujours intactes sauf une qui s'est écroulée. Mais il a fait particulièrement froid la première semaine du Carnaval. Et même si nous avons un léger redoux, elles ne craignent pas encore les coups de soleil !

8-fevrier-068.JPG
l'oeuvre du Canada (Prix du public et des bénévoles)

8-fevrier-075.JPG
l'oeuvre du Québec

8-fevrier-073.JPG
le travail des Français

8-fevrier-076.JPG
8-fevrier-071.JPG
l'oeuvre de l'équipe des Etats-Unis (Prix des artistes)

8 février 081

8-fevrier-091.JPG
L'oeuvre de la chine (Mention d'excellence de la Capitale Nationale)

8-fevrier-093.JPG
8-fevrier-098.JPG
Je suis resté trop longtemps à les filmer alors j'ai oublié (Prix de la ville de Québec)

Un petit aperçu des sculpteurs en action :


Repost 0
Published by typ.taupe - dans février 2010
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 17:40

Mon premier contact avec cette course remonte à début novembre. Alors que je vagabondais du côté de l’anneau de patins en ligne sur les plaines d’Abraham, je vois deux personnes qui s’entrainent sur  de drôles de machines.

Des vélos bi-cross sans selle, ni pédale, avec de chaque côté de la roue arrière, des  tuyaux pvc coupés comme des gouttières et fixés de façon artisanale.

Les mains sur le guidon, une jambe repliée dans un des tuyaux et l’autre en appui sur le sol pour faire avancer le vélo, un peu comme quelqu’un qui fait de la trottinette.

Mais à voir les cuissots des gars, je n’ai pas à faire à des amateurs de trottinette mais plutôt à des adeptes du squat. Dans un premier temps, j’ai cru qu’il s’agissait de bobeurs mais pourquoi travailler une jambe à la fois ?

Aujourd’hui, je sais que c’est utile pour participer aux courses de canot à glace.

 

31-janvier-6.JPG

 

Les courses de canot à glace font suite à l’époque où il n’y avait pas de pont entre les deux rives du Saint Laurent. Quand un pont de glace se formait, il était possible de traverser, sinon il fallait faire appel aux canotiers pour transporter personnes et marchandises. Dans les années 1860, on comptait près de 200 canotiers. L’arrivée des bateaux à vapeur à mis fin à cette activité.

De cette époque, il reste des courses qui sont de véritables compétitions.

La première a été organisée en 1894 et depuis 1955, la course de canot de Québec constitue l’un des temps forts du Carnaval. Cette course s’inscrit dans un Circuit Québécois qui compte quatre autres épreuves : La Grande Traversée Casino de Charlevoix,  La course de la banquise Portneuf, le Trois-Rivières Extrême et le Grand Défi des Glaces.

 

7-fevrier-007.JPG

 

Contrairement à ce qu’on peut penser, les coureurs ne sont pas tant équipés que ça. Des habits assez proches de ceux nécessaires à la pratique du ski de fond, une ceinture de flottaison obligatoire, des protège-tibias et des chaussures adaptées avec des crampons spéciaux.

 

Et oui, car même si ce ne sont pas des dieux, ils et elles marchent sur l’eau, gelée, je vous l’accorde ! Le principe, quand ils peuvent pagayer : rame, rameur, ramez, on avance à rien dans c’canoë. Mais face à la glace, pas question de contourner le morceau qui fait obstruction, on saute du canot et on fait glisser le canot sur la glace ! Oui, mais pour ceux qui imagine une surface plane gelée, que nenni ! Ici, il y a des marées, des bateaux qui brisent la glace régulièrement et des phases d’embâcle et de débâcle. Tous les ingrédients pour créer un bel enchevêtrement de morceaux de glace.

 

7-fevrier-029.JPG

 

La météo n’étant pas de la partie, et mon emploi du temps un peu juste pour me rendre sur les bords du fleuve, je vous propose ces quelques clichés pour avoir un petit aperçu mais je vais essayer d’aller au grand défi des glaces début mars pour faire une autre série de photos.

 

7-fevrier-001.JPG

Un peu dépité, voilà les conditions quand je suis arrivé. Ciel bas, neige.

 

7-fevrier-017.JPG

 

7-fevrier-023.JPG

 

7 février 041

 

7-fevrier-054.JPG

 

7-fevrier-062.JPG


Repost 0
Published by typ.taupe - dans février 2010
commenter cet article
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 23:37

Une ancienne pub du carnaval mais qui montre bien l'esprit !


Le 29 janvier, c’est ouvert la 56e édition du Carnaval de Québec. La ville va donc vivre au rythme de cet évènement pendant deux semaines. Je vais essayer d’en profiter un maximum mais pas toujours évident de concilier travail et loisirs. J’ai donc loupé la cérémonie d’ouverture ( voir l'aperçu en vidéo) mais j’ai réussi à faire un tour dimanche après-midi.

 


D’abord un peu d’histoire : La tradition du carnaval est liée à l’histoire de la Nouvelle-France et à la tradition du Mardi gras. Le premier carnaval d’hiver est lancé en 1894 mais est interrompu à plusieurs reprises et prend sa dimension actuelle en 1954. La première édition a donc lieu en 1955 à l’initiative d’un groupe de gens d’affaires dans une perspective de développement économique.

Alors, soyons honnête, cette vision économique de la fête est la dimension la plus évidente qui vous vient à l’esprit quand vous vous rendez sur les sites carnavalesques.

Si j’ai ce point de vue, c’est aussi parce que je ne peux m’empêcher de penser au Carnaval de Dunkerque où le Carnaval est parti intégrante de la culture locale dans laquelle la dimension festive et populaire prime.

Le carnaval de Québec, c’est une alchimie qui se compose des ingrédients traditionnels d’un carnaval (parade) et d’une multitude d’activités plus ou moins sportives, ludiques ou culturelles mais qui ont un dénominateur commun : la neige, la glace … le froid !!!

 

Alors, commençons par le début : la mascotte.

Bonhomme Carnaval, c’est l’emblème du Carnaval de Québec. Un bonhomme de neige avec sa tuque (bonnet) et la ceinture fléchée traditionnelle québécoise. Particularité de cette mascotte, elle parle.

 

31-janvier-1.JPG

 

Et Bonhomme Carnaval a même sa maison. Le palais de Bonhomme, en glace bien évidemment !

 

31-janvier-3.JPG

 

Plusieurs concerts sont programmés au cours de la quinzaine. Le week-end prochain, je vais y aller donc vous aurez mon sentiment sur les concerts en plein-air en février à Québec !!!

Le premier week-end a été marqué par plusieurs concours de sculptures sur neige.

 

31-janvier-7.JPG

 

31-janvier-15.JPG

 

31-janvier-25.JPG

 

31-janvier-27.JPG

 

31-janvier-36.JPG

 

Il y a aussi pas mal de spectacles de danses, des chorégraphies assez simples pour faire participer les gens et avec les températures de ces derniers jours, on participe facilement puisque les températures ressenties oscillent entre – 25° C et – 30° C.

 

31-janvier-239.JPG

 

31-janvier-44.JPG

 

Petit aparté, on prête une forte attention au température ressentie car au moment de cette photo, il fait - 17°. Mais regarder les drapeaux comme ils flottent au vent. Ben ça, ça veut dire que quand vous êtes là-haut, en plein vent, vous ne mettez pas longtemps à remettre vos gants après les clichés et qu'on avoisine les -30° C en ressenti !!!


Sinon, quelques images exotiques :

 

31-janvier-244.JPG

 

31-janvier-50.JPG

 

Des bouées, du soleil, des glissades, me voilà dans un parc aquatique sauf que si quelques courageux se lancent dans les bains de neige., il est fortement conseillé de garder blouson, gants et tuque ! Et les toboggans : juste de belles pentes verglacées pour le plaisir des petits et des grands !

31-janvier-38.JPG

31-janvier-41.JPG

31-janvier-40.JPG

31-janvier-10.JPG

 

A suivre …

Repost 0
Published by typ.taupe - dans février 2010
commenter cet article