Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 00:31

 

Vous êtes un citadin, alors, ici, c’est une certaine idée de votre paradis.

Vancouver, c’est le compromis entre la ville et la nature. Ce qui frappe quand on arrive en ville, ce sont bien évidemment ces tours mais contrairement aux autres villes canadiennes traversées jusqu’à maintenant, ici, les tours de bureaux sont noyées dans les tours d’habitations.

v (9)

Il en résulte un centre-ville animé, grouillant de vie où les transports en commun rivalisent avec les transports individuels mais ici, c’est plus vélo, rollers, marche à pied même si la voiture reste présente.

v

L’autre fait marquant de cette ville, c’est la nature. La végétation se glisse dans chaque rue, sur les toits de certains immeubles et le parc Stanley, avec ses 400 hectares et sa végétation luxuriante (des hivers doux et des précipitations abondantes), est le poumon vert de cette ville baignée par les eaux du Pacifique.

v (8)

v (7)

v (10)

v (11)

Vancouver est une jeune, à l’image de sa population. La ville est donc animée.

Quand on se ballade, on entend  un peu toutes les langues car 40 % de sa population n’est pas née au Canada.

Le centre-ville présente plusieurs visages :

Le cœur « historique », Gastown, est assez touristique et branché.

v (6)

Robson street est la grande artère commerciale. Une suite de boutiques dans laquelle s’intercalent des fast-foods et autres coffee shop.

v (12)

Image classique d’une ville européenne mais plus iconoclaste dans ce pays adepte des centres commerciaux. Ailleurs, les rues oscillent entre une ambiance alternative et bohème. Dans l’ensemble, la ville rentre assez bien dans la case bobo.

Vancouver, c’est bien évidemment son Chinatown, l’un des plus importants en Amérique de Nord. Près de la moitié de la population est d’origine asiatique.

v (2)

v (4)

v (3)

Coincé entre Gastown, Chinatown et le centre-ville, quelques blocs d’immeubles où l’ambiance change radicalement : Eastside Downtown. L’une des plus importantes poches de pauvreté en milieu urbain au Canada.

v (5)

Je me suis retrouvé en plein cœur du quartier au moment de la distribution de la soupe populaire. Univers de drogues, de prostitutions qui profitent aux marchands de sommeil du quartier.

Violent par rapport au reste de la ville, violent pour moi qui passe beaucoup de temps dans la nature.

Enfin,  Vancouver, c’est d’abord un port qui alimente une bonne partie du Canada. Dans le magasin de jouets où j’ai travaillé à Québec, la quasi-totalité des produits vendus étaient Made in China. Tous les cartons avaient transité par le port de Vancouver avant d’être acheminés par le ferroutage.

v (13)

Voilà un aperçu rapide de Vancouver mais j’imagine que tout ça, c’est du déjà-vu, déjà entendu dans les reportages qui ont du être fait sur la ville hôte des Jeux Olympiques d’hiver 2010.

En ce qui me concerne, maintenant que j’ai humé le Pacifique, il ne me reste plus qu’à aller voir le soleil se coucher dans ses eaux. Pour ça, je quitte le continent et direction l’île de Vancouver

Partager cet article

Repost 0
Published by typ.taupe - dans juin 2010
commenter cet article

commentaires