Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 13:01

Ah, la sempiternelle question : qu’est ce qu’on mange ?

Ne vous plaigniez pas, ici, c’est déjà, qu’est-ce que j’achète pour cuisiner ?

Alors, parfois, on se risque et on se dit goûtons les spécialités québécoises !

Bon, dans le domaine de l’alimentation – je n’arrive pas à employer le mot gastronomie -, des spécialités vous pouvez en avoir en masse et pour beaucoup, je pense plus à des variantes de plats connus ailleurs dans le monde qu’à des spécialités.

 

Mais je dirais qu’il y a quand même trois plats qu’on peut qualifier de spécialités québécoises.

 

La Poutine

 

poutine.jpg

photo : sni

Des frites, du fromage en grain (enfin ça, c’est le nom officiel, carré blanc en matière comestible non identifiable légèrement plus dure qu’une guimauve serait plus approprié) et de la sauce brune pour faire baigner le tout.

Voilà la version originale de ce met qui accepte toutes variantes (sauce spaghetti…).

Autant le dire, la poutine au Québec, c’est un passage obligé. Généralement la nuit, après une soirée un peu arrosée, et ça vous laisse juste le goût de ne pas y revenir trop vite !

 

Le pâté chinois

 

Ne me demander  pas l’origine de ce plat québécois car ils ne sont pas d’accord entre eux.

Toujours est-il que le pâté chinois, ça ressemble à notre bon vieux hachis Parmentier.

Une couche de viande hachée (qui ne vaut pas les restes d’un bon pot-au-feu revenu avec des oignons), une couche de maïs sous la forme que vous voulez (grain, crème) mais du maïs, une couche de purée de pomme de terre.

Hop, au four, deux feuilles de salade et le tour est joué.

Si vous aimez le maïs chaud, ça n’est pas mauvais.

 

La tourtière du lac Saint-Jean

 

tourtiere.jpg

photo : sni

Vous avez à peu près autant de variantes de tourtières qu’il y a de familles québécoises mais le principe est le suivant :

Du temps, car ça doit être pour une grande tablée, donc il y a la corvée de patates (coupées en cubes, SVP).

De la viande, marinée avec des aromates. Il faut plusieurs sortes de viandes et idéalement du gibier (orignal, chevreuil…).

Une pâte brisée dans le fond de votre plat, remplir en alternant couches de viandes (coupées en morceaux) et couches de pomme de terre et recouvrir de pâte.

Laisser cuire doucement des heures au four.

Voilà un plat que j’aime bien et le décorum qui peut entourer sa préparation.

D’un point de vue gustatif, cela varie beaucoup en fonction des viandes et il est vrai que ça peut souffrir de la comparaison avec un baeckoffe, mais là, c’est un maudit français qui écrit.

 

Voilà, pour moi, les spécialités culinaires québécoises. On peut rajouter la viande fumée (smoked meat) qu’on retrouve beaucoup sur Montréal même si ce n’est pas purement québécois.

Ensuite, il y a des habitudes alimentaires comme les trempettes. Des morceaux de légumes crus qu’on trempe dans de la sauce type mayonnaise. Autant dire que je ne suis pas un fan du chou-fleur cru et de la mayonnaise sauce, euh, goût non identifié !

 

Pour finir dans les spécialités et se sont celles que j’apprécie le plus, il y a tous les produits dérivés des bleuets. Là, j’ai eu l’occasion de manger des produits qui font honneur aux gourmands.

 

Enfin, je ne peux pas parler des spécialités culinaires sans parler du sirop d’érable et de tous les produits à base de sirop d’érable. Il y a en partout, dans les céréales, dans les saucisses, le jambon, les desserts. Mais pour parler du sirop d’érable, il faut aller dans une cabane à sucre alors vous allez devoir patienter un peu.   

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by typ.taupe - dans ça se mange
commenter cet article

commentaires

Pierre 12/02/2016 21:56

Je crois que ce que j'aime le plus dans la cuisine québécoise, c'est le nom des plats :) Comme le pâte chinois, les oreilles de christ, les queues de castor, etc. Comme ici, plusieurs exemples de spécialités canadiennes à double sens : http://www.je-parle-quebecois.com/videos/au-quebec/au-quebec-la-nourriture-canadienne.html

Frédéric 27/03/2010 21:03


Salut,

Je te plains. Cette semaine au Robinson, j'ai eu le droit à un foie gras poêlé, suivi des rie de veaux aux girolles. J'en pleure encore.

Fred


Gastronome 26/03/2010 18:45


Tout ça doit se manger... mais quand même... je comprends que certains Québécois craquent pour la cuisine française!