Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 00:02

Cette vaste péninsule (environ 31 000 km²) qui se jette dans le Golfe du Saint Laurent est la dernière destination à la mode. Elle est considérée par certains guides touristiques comme étant l’une des régions les plus attractives au monde.

b

Je n’avais pas d’idée préconçue sur la Gaspésie sauf que le faire à la française, c’est-à-dire le tour en 3-4 jours ne m’apparaissait pas être la bonne idée pour appréhender ce territoire.

Alors j’en ai bien fait le tour – la route 132 ceinture la région sur 885 km- mais j’ai pris mon temps. D’abord, à cause d’une météo peu propice qui ne motivait pas vraiment l’auto-stoppeur que j’étais et ensuite grâce au bonheur des rencontres.

Comme toujours au Québec, il y a quelque chose qui m’échappe alors difficile de retranscrire mon ressenti. Je n’ai pas toujours fait ce que je souhaitais en raison du mode de déplacement choisi mais j’ai essayé de m’immerger dans cette Gaspésie d’avant saison touristique.

La Gaspésie, c’est d’abord une région de moyenne montagne. Cette partie là, je ne peux vous en parler car je n’y suis pas allé. Comme qui dirait, la neige, j’en ai vu assez pour cette année. Et il faut dire qu’il n’y a pas vraiment d’habitants à l’intérieur des terres.

Si vous voulez rencontrer les gaspésiens, alors il faut rester à proximité de l’eau. Ils ne sont pas nombreux (environ 100 000 habitants) qui se disséminent le long de la côte.

d

C’est pour ça que quand vous circulez le long de la côte, vous n’avez pas vraiment le sentiment de traverser des no man’s land car l’habitat est éparpillé. Mais quand vous faites du pouce, vous prenez conscience qu’il n’y a pas beaucoup de voitures à passer.

La Gaspésie, c’est loin, très loin de l’image du nouveau-monde qu’on veut vous vendre dans certains pays de la vieille Europe.

a

Ici, on lutte pour enrayer le déclin démographique, la déprise rurale est très marquée et l’économie est loin d’être florissante. Les activités traditionnelles liées au secteur primaire ayant connu ces dernières décennies de nombreux bouleversements, de véritables défis sont aujourd’hui à relever en Gaspésie. Le tourisme constitue bien évidemment l’une des principales mannes financières.  

h

f

Axé principalement sur l’exploitation des ressources naturelles qu’offre la topographie de certains sites (Panorama, tourisme sportif, …) et sur les énormes potentiels faunistique (Parc national…, observation des mammifères marins,…), difficile de prévoir l’impact qu’aura le tourisme sur la Gaspésie.

Il est à espérer que les impacts liés à la perte de certaines activités traditionnelles vont orienter les futurs choix et permettre  un développement raisonnable des activités. Le moratoire sur la pêche à la morue aura peut-être plus d’impacts dans les choix fait sur terre (éolien ou pétrole ; agriculture biologique, raisonnée ou élevage intensif ; …) que sur le stock de poissons.

e

C’est assez marrant, mais les gaspésiens se définissent comme des gens accueillants et gentils. Et c’est vrai pour la quasi-totalité des gens que j’ai croisé mais il me semble que c’est normal non ! Voilà, maintenant, ce qu’ils appellent être accueillant et gentil, je le définirai de façon différente. Pour moi, l’atout principal des gaspésiens, c’est d’avoir du temps à accorder aux autres. Ils s’accordent volontiers le temps de vivre, - et l’image de fainéant serait fausse -, mais ici on est loin du faux rythme de vie imposé par le mode de vie urbain.

Alors, voilà, si vous voulez vous accordez du temps en Gaspésie, vous pouvez toujours marcher sur les grèves à la recherche de jaspes, d’agates ou autres cailloux attrayants ;

c

faire une pause pour prendre le temps d’observer les mammifères marins aperçus depuis la voiture sur la route 132

m

ou vous arrêtez manger une poutine dans une cantine locale. Elle n’est pas plus digeste que dans le reste du pays mais le cadre rend souvent sa dégustation plus savoureuse.

g

l

Sinon, il reste les fruits de mers pour se remettre de la randonnée ou tout simplement un beau coucher de soleil.

k

Offrez vous le luxe de la Gaspésie : du temps !!!


Et les feuilles, elles en ont mis du temps avant de vouloir daigner se montrer mais en quelques jours, la végétation s'est drapée d'un vert vif.

il était temps !!!

j



Partager cet article

Repost 0
Published by typ.taupe - dans mai 2010
commenter cet article

commentaires

Daniel de Toulouse 26/05/2010 07:58


Salut Eric,

Génial ton article !
Tout simplement magnifique et génial !

Merci de ce partage.
A bientôt.