Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 00:07

Le parc national est réputé pour ses hautes-terres (les Highlands, ça fait écossais d’un coup !) et ses paysages maritimes. Le tiers du Cabot Trail traverse le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton.

25-avril-108.JPG

25-avril-034-copie-1.JPG

25-avril-152.JPG


Créé en 1936, le parc s'étend sur 950 km² de taïga (halliers, landes dénudées et tourbières), de forêts acadiennes (feuillus) et boréales (conifères) au nord du Cap-Breton, cette « île » du nord de la Nouvelle-Ecosse. Avec son climat maritime et ses températures fraîches, le parc offre une biodiversité animale et végétale originale. On trouve ainsi plusieurs dizaines d'espèces végétales et animales rares ou menacés, ainsi que des peuplements forestiers anciens et des plantes arctiques-alpines.

Partie intégrante des Appalaches, le parc est dominé par un vaste plateau, composé de larges collines aux pentes douces et creusé de profonds canyons, dont les flancs se dressent à une altitude moyenne de 350 mètres pour culminer à 550 mètres.

25-avril-146.JPG

25-avril-109.JPG

Le climat et la topographie ont favorisé une réunion exceptionnelle de végétaux septentrionaux et méridionaux. Habituellement, les végétaux méridionaux de climat tempéré, comme l'érable à sucre, le merisier, … se retrouvent bien plus au sud. Pourtant, ils croissent dans les forêts des vallées protégées. Les hauteurs du plateau sont l'habitat d'espèces septentrionales, comme le sapin baumier, le bouleau, l'épinette noire et le cornouiller du Canada. On recense 631 espèces végétales indigènes.

25-avril-134.JPG

25-avril-211.JPG

Une grande mosaïque de montagnes, de forêts, de cours d'eau, de lacs et de côtes fournit les habitats de nombreuses espèces d’oiseaux, de poissons, d'amphibiens et d'invertébrés ainsi qu’aux mammifères terrestres des climats tempérés et nordiques. Cependant, les obstacles naturels que sont le détroit de Canso et les hautes-terres empêchent certains animaux de s'établir dans l'île du Cap-Breton. On y compte une quarantaine d'espèces, environ 25 % de moins que dans la Nouvelle-Écosse continentale.

Le renard roux, l'ours noir, le lynx roux sont des espèces représentatives de la forêt acadienne.  Le lièvre d’Amérique, le lynx du Canada, la marte préfèrent la forêt boréale. D'autres espèces (raton laveur, coyote) ont profité de la construction du pont-jetée de Canso, en 1956, pour venir s'établir dans l'île du Cap-Breton. Quant au cerf de Virginie, il a été introduit par l'homme au début des années 1900.

Une attention particulière est portée aux espèces en péril, comme la martre, le lynx du Canada, pour assurer leur pérennité. Néanmoins, certaines espèces ont disparu du Cap-Breton comme le loup, le caribou des bois. L’orignal avait disparu mais les autorités du parc ont réintroduit des orignaux de l’Alberta en 1949. La tentative de réintroduction des caribous des bois fut un échec.

25 avr 076

25-avril-213.JPG

Les eaux marines limitrophes du parc sont très importantes pour l'écosystème. Elles influent considérablement sur le climat. La zone de remontée des eaux du chenal Laurentien assure la vitalité d'une flore et d'une faune diversifiées, du microplancton aux énormes baleines.

25-avril-096.JPG

25-avril-142.JPG

Voilà, superbe programme mais je n’avais pas tout à fait prévu qu’il y aurait autant de neige. J’ai donc réduit mes ambitions car pour certains sentiers, je n’avais pas de raquettes et pour voir la végétation des tourbières, l’intérêt est limité dans la neige. J’ai néanmoins crapahuté dans le parc à la recherche de cette faune sauvage !!!
 

Partager cet article

Repost 0
Published by typ.taupe - dans avril 2010
commenter cet article

commentaires

céline 08/05/2010 12:45


Meme s'il y a encore de la neige, le temps a l'air d'être correct, d'après ces belles images, les paysages ont l'air plutot sympas, profites en bien ! on te suit de loin...


typ.taupe 08/05/2010 17:33



Je fais le maximum de clichés avec du soleil mais se fut la plus belle journée du périple (à peine 12° C). 21 jours de voyage, 14 de pluie. J'adore cette météo