Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 02:21

Vous dûtes voir sa tête quand j’ai annoncé qu’on partait à 5 h du mat de Montréal. Il a d’abord cru à une blague mais, non, pas vraiment. C’est-à-dire que le parc animalier de Saint Félicien, c’est à 500 km de là.

Et j’avoue avoir eu une petite appréhension sur la monotonie de la route entre Shawinigan et le lac Saint-Jean. Donc, entre la nécessité de partir tôt pour profiter de la journée et l’envie de faire une partie de la route de nuit, nous partîmes bien à 5 h. Comme imaginé, tout le monde a fini sa nuit dans la voiture jusqu’au petit jour. Et nous étions en bordure du parc de la Mauricie quand le jour a daigné se montrer. Et là, le voyage a pris une autre dimension. Les yeux se sont écarquillés et on a pu contempler de superbes paysages, profiter des couleurs même si, comme toujours, le soleil était aux abonnés absents. La route 155 longe la rivière Saint Maurice entre Shawinigan et La Tuque. La route est plutôt de bonne qualité, peu de trafic et, même si c’est parfois un peu monotone avant La Tuque, on profite tranquillement.

photo : benji

La traversée de La Tuque ne nous a pas laissé un souvenir impérissable mais c’est la seule ville sur la route 155. Toutes ces émotions, çà creuse, on s’accorde une pause p’ti dèj à la Bostonnais.

Faut dire que ce village d’environ 500 habitants a tout fait pour nous réveiller : cette cheminée, ainsi que plusieurs maisons avec des créations originales.

 


Pour ce qui est du p’ti dèj, le choix se limite à l’unique commerce du village. Et se fut une agréable surprise à base de toast, de bacon, d’œufs sur le plat, de pommes de terre sautées, de fruits, et d’un café tout sauf corsé !




L’ambiance est calme car les habitués sont à la chasse.

On repart direction le lac Saint Jean, le relief est plus accentué, un peu plus de lacs et un macadam qui se déroule sous les pneus de la voiture, m’offrant l’ivresse de la conduite dans les grands espaces.


 

photo : benji

Et comme il n’y a pas âme qui vive dans le coin, la maréchaussée n’est pas de sortie.

Le pont Thiffault, construit en 1946, enjambant la rivière la Bostonnais. Photo : benji

 

 

Néanmoins, je reste vigilant car je crains plus de prendre un orignal sur le capot qu’une prune ! Mais, en même temps, on attend que çà de voir un orignal dans la nature.

Superbe, d’une belle robe noire, avec un beau panache sur la tête. Voilà, on l’a notre orignal. Demi-tour express, alors qu’il s’apprête à traverser et nous a dégainer nos appareils photos, un truck déboule à toute vitesse, faisant faire un demi-tour sur lui-même à l’orignal. On a l’image bien enregistrée mais elle n’est pas dans nos appareils ! Malheureusement, on n’en verra pas d’autres.

Ce week-end s’annonce bien, et le ciel a l’air de vouloir se dégager.

Après avoir traversé ce no man’s land, on aperçoit le lac Saint Jean.

 


Et là, en contemplant les coins de ciel bleu – çà fait longtemps ! -, des oies, par petits groupes, qui arrivent de partout et se regroupent dans le ciel. Des V un peu partout, un vrai spectacle.

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by typ.taupe - dans octobre 2009
commenter cet article

commentaires

céline 01/11/2009 17:49


très sympa la maison avec la drole de cheminée, on attend la suite....


La copine du gars qui a fait une drôle de tête 29/10/2009 03:43


Il ne regrette pas du tout s'être levé pour 5h du matin, on garde de très bons souvenirs de ce week-end. Un peu plus de chaleur n'aurait pas été de refus, vive les blouson de ski!!!!