Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 00:16

Contrairement à Percé, ce tout petit village traversé par la route 132 n’invite pas à la pause puisqu’il n’y a rien, si ce n’est un très, très petit dépanneur et un centre communautaire qui fait auberge, ouvert à l’année !

2-au-6-mai-248.JPG

Comme la météo n’était pas de la partie, j’ai en fait passé deux jours dans ce village à majorité anglophone.

Et oui, depuis que je suis arrivé en Gaspésie, c'est-à-dire de retour au Québec, j’ai découvert avec surprise que plusieurs villages anglophones parsèment le littoral de la baie des chaleurs.

Dans le cas de Douglastown, il s’agit essentiellement de descendants d’Irlandais – l’église Saint Patrick est aux couleurs de l’Irlande- qui se sont installés ici au moment de la guerre d’indépendance aux Etats-Unis. Il s’agissait, paradoxalement, de loyalistes attachés à la couronne britannique.

2-au-6-mai-287.JPG

Il est d’ailleurs frappant de voir qu’aujourd’hui, dans le village, se sont - en règle générale – les francophones qui s’expriment en anglais avec les anglophones, et que nombres d’anglophones ne parlent pas français. J’ai ainsi, au Québec, conversé en anglais au dépanneur, et avec un automobiliste qui m’a pris en pouce.

6-mai-022.JPG

L’autre intérêt de ce petit village : le barachois. Polémique autour de l’origine étymologique du mot mais toujours est-il qu’il s’agit d’un très mince cordon dunaire qui ferme, en partie, une lagune dans laquelle se jette un fleuve.

L’envasement progressif de cette lagune, le mélange des eaux douces et marines, en fait une zone humide particulièrement riche qui accueille souvent de nombreux oiseaux migrateurs.

6-mai-051.JPG

Des bernaches cravant

Initialement, je voulais aller flâner aux Barachois, un village réputé pour son barachois, à proximité de Percé et remonter jusqu’à la Pointe Saint Pierre pour vous offrir un meilleur aperçu mais comme qui dirait, le pouce ça n’est pas toujours le pied ! Donc il faudra se satisfaire de celui de Douglastown même si la voie ferrée posée sur le cordon dunaire a obligatoirement modifié les dynamiques naturelles.

2-au-6-mai-291.JPG

6-mai-057.JPG

Mais j’avoue qu’elle me fut très pratique pour rentrer à pied de Gaspé, en me faisant économiser quelques kilomètres de marche. Et oui, stationner à Douglastown, c’est être à 23 km de l’épicerie !   

Partager cet article

Repost 0
Published by typ.taupe - dans mai 2010
commenter cet article

commentaires

Marie-Astrid 22/05/2010 08:47


J'adore la photo avec la perspective créée par les nuages fuyant vers l'ouverture entre la digue et le rocher ! Magnifique !


Daniel de Toulouse 19/05/2010 07:37


Bonjour Eric,

Je suis toujours tes articles et ton périple avec beaucoup d'intérêt.
Je commence à réfléchir à mon prochain voyage en septembre.
Merci pour toute les magnifiques photos et les articles détaillés qui les accompagnent.

Bonne route.
A bientôt.
;


typ.taupe 20/05/2010 19:56



Pas facile de choisir une destination.


Merci de continuer à suivre mes aventures qui vont s'accélérer un peu car le grand Ouest se profile.


A+