Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 00:29

Bienvenue à l’heure de la mondialisation.

Ici, l’histoire, il n’y en a pas ou si peu. La population était absente à mon arrivée. Et oui, le centre ville est un concentré de gratte-ciel moderne qui illustre le dynamisme actuel. La finance, le pétrole et un cow-boy pour vous rappeler que je suis à l’Ouest.

5 juin 082

5 juin 051

5 juin 056

5 juin 057

Arrivé un samedi matin, il n’y a personne. Le centre-ville est un concentré de bureaux donc tout est calme et, à part la 8eme Avenue, un peu plus commerçante, il n’y a rien en ville.

5 juin 074

5 juin 075

Au fur et à mesure de la journée, la population va reprendre place dans la ville et plus particulièrement dans les parcs. Mais rien à voir avec la mixité et la liberté des parcs québécois. Le soir, les restaurants branchés et les bars chics accueillent ceux qui ne sont pas concernés par la crise.

5 juin 060

Calgary, c’est un million d’habitants dans une ville relativement nouvelle.

En 1875, James F. Macleod fait ériger un fort à la confluence de la rivière Elbow et de la rivière Bow. Il le nomme Fort Calgary en souvenir de sa région natale, en Ecosse.

5 juin 169

Le développement de l’agriculture et des activités minières dans la région va entraîner une première vague spéculative entre 1909 et 1913. Il est alors fortement conseillé d’investir dans la pierre. 10 000 logements vont être construits à cette période. Même si la récession marque un coup d’arrêt, Calgary va connaître à nouveau des jours meilleurs grâce au pétrole.

La ville, hôte des Jeux Olympiques d’hiver en 1988, connait aujourd’hui une croissance importante liée aux retombées économiques du pétrole en Alberta (le deuxième champ pétrolifère au monde) et à la finance.

Le niveau de vie apparaît comme plus élevé que dans le reste du Canada. Tout est très nord-américain, à part peut-être l’absence de quartiers ethniques. La population est très métissée mais, en apparence, elle semble se fondre dans un moule.

Ici, c’est l’Amérique. Et le mythe américain à l’ouest, c’est le cow-boy. Fierté de toute une ville, Calgary est l’hôte du plus important Stampede en Amérique. Mi-juillet, chemises à franges et Stetsons sont de rigueur pour les courses de chuck-wagons (les charriots des pionniers) et les rodéos.

5 juin 049

Alors, évidemment, l’environnement va avec cet état d’esprit. Les véhicules sont plus gros, mais on est plus tranquille quand on est piéton qu’au Québec.

5 juin 067

5 juin 081

5 juin 180

5 juin 183

5 juin 221

C’est propre, pas oppressant, facile à appréhender comme ville mais il manque un petit supplément d’âme, un peu de charme. Ici, la finesse, c’est la berline allemande (Porsche cayenne), c’est pour dire.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by typ.taupe - dans juin 2010
commenter cet article

commentaires

Christine 13/06/2010 12:56


Etrange cette grande ville désertée! Tu leur as fait peur!
Bon un samedi matin... ils font la grasse matinée? Ils étaient tous partis à la pêche? Ah non ils étaient devant la télé!
Je crois que c'est une ville à visiter sous la neige... C'est sûr que lors des JO ça devait grouiller de monde.


Frédéric 13/06/2010 12:55


Salut,
Sur l'aspect géographique et sociologique, c'est un contraste saisissant.


vive les vacances 12/06/2010 20:46


on the road again!!!
superbes photos, un coin du Canada qu'on n'a pas eu l'occasion de voir.
as-tu croisé un grizzli???