Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 21:54

C’est bien beau de partir avec la devise d’Antoine de Maximy : « Quand rien n’est prévu, tout est possible » ; mais il y a des matins où la première préoccupation quand on quitte son lit, c’est d’en trouver un autre !

(en fait, il y a 8 lits)

En effet, à Québec, l’été, il y a quatre auberges de jeunesse mais deux sont réservées aux étudiants à la reprise des cours. Comme il y a un écart de prix conséquent entre les auberges et les premiers B & B, celles-ci affichent complet tous les week-ends.

Première option, je loue une voiture, je me ballade et je dors dans la voiture mais à 146 $ la location pour le week-end, on abandonne vite l’idée de la virée en solo.

Deuxième solution, le guide du routard. Voyons voir ce qu’il y a de pas trop loin.

Un coup de fil, complet.

Deuxième chance. Oui, il y a de la place, un dépanneur (une épicerie) à proximité, location de vélo, kayak… pour 23 $ la nuit et 5 $ de p’ti dèj. Ok, je réserve.

Çà s’appelle, le p’tit coin de bonheur, c’est à Saint Jean sur l’île d’Orléans. A vue de carte, 35 km. Bien mais j’y vais comment ? Pas de bus, pas de covoiturage, rien du tout ! Je crois qu’il va encore falloir s’armer de courage mais je commence à avoir des mollets d’acier.

Mon sac sur le dos, direction le terminus de la place d’Youville. Je prends le bus pour Beauport. Il va mettre une heure pour faire 14 km. Sans circulation particulière, çà me confirme dans l’idée qu’il ne faut pas habiter dans les banlieues nord-américaines sans voiture.

Me voilà en terrain connu, les chutes de Montmorency, c’est le terminus du bus.

Mais moi, je veux aller de l’autre côté du pont !


Je suis un peu perché à 90 mètres d’altitude. Il faut déjà que je trouve un moyen de retrouver le niveau du Saint Laurent. Mauvaise pioche, je n’ai pas voulu prendre les marches (trop de touristes), j’en suis quitte pour 2 bon kilomètres à pied.

Maintenant, il me faut trouver un point stratégique pour faire du pouce (c’est comme çà qu’on dit en québécois) et la sortie d’autoroute m’apparaît plutôt un endroit inopportun.


Je me lance donc dans la traversée du pont à pied. Franchement, je ne le recommande pas pour la ballade dominicale. Et en plus, c’est long, très long, surtout que je pense pouvoir faire du pouce de l’autre côté du pont.


C’est loupé, pas le moindre espace où une voiture peut s’arrêter. Il faut que je remonte cette longue côte, au dénivelé non négligeable, au doux son du flot incessant des voitures.


Arrivée en haut, après une p’tite pause, eh oui, çà fait presque 2 heures que je marche avec mon sac, je tente ma chance car je suis bien à 15 km de ma destination.

(les zones humides d'un bras du Saint Laurent. Ce bras est entièrement pris par la glace en hiver)

Des gens de l’île, qui savent qu’il n’y a pas de bus, me prennent rapidement mais ils ne vont qu’à Saint Laurent. Bon, j’ai toujours fait 5 km mais je ne suis plus du tout dans un endroit stratégique. J’en suis quitte pour 50 minutes de marche.


Un coin sympa, un panneau qui indique où je veux aller. (Faut pas se fier au distance indiquée ici, il y a au moins 4 panneaux « Québec  15 km » sur 5 km). Pause. Une demi-heure après, je commence à trouver le temps long car les voitures n’arrêtent pas de passer. Les gens de Québec se promènent, c’est le défilé des dodges et autres bikers en Harley.

Tiens, un bon gros vieux Mack, c’est pour moi. Le chauffeur, Christian, est de l’île. Sympa, on parle boulot. Il me dépose au pied d’un chemin en terre qui mène à l’auberge.


Un dernier effort car il y a un dénivelé qui approche les 15 % sur 300 mètres. Un 4 x 4 vient de passer. Merci pour la poussière !

(là, j'en étais quasiment quitte de la côte et il n'y avait plus trop de poussière)

Une vielle maison en partie couverte par de la vigne vierge, un jardin, un tipi, le tout planté dans un décor de far-west, avec vue sur le Saint-Laurent.


Çà y est, enfin, je suis loin du macadam !!!

L’accueil est sympa (des français, original). On m’annonce qu’on est  que deux dans le dortoir, je sens la nuit paisible à la campagne.

J’ai trouvé un lit, c’est cool mais maintenant je mange quoi ?

Histoire de ne pas me surcharger, je n’ai pas fait de courses à Québec. Le dépanneur n’est pas loin, oui, mais en voiture !!!

Me voilà reparti, direction le village, je n’aime pas cette route car il n’y a pas d’accotements. Et on n’a pas accès aux rives du St Laurent car ici les maisons ont privatisées l’accès (pas de sentier côtier).


Ouf, une plage, c’est sympa de marcher sur l’estran, çà change


et puis, cerise sur le gâteau, des oies du Canada.


Oui, mais comme j’étais en train de les approcher, je suis allé trop loin et maintenant je ne peux plus remonter, je suis quitte pour faire demi-tour comme si je ne marchais pas assez.

J’ai trouvé mon dépanneur, il est à peu près à 4 km de l’auberge !!!

Un plat de pâtes, çà se mérite !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by typ.taupe - dans septembre 2009
commenter cet article

commentaires

Calatayud 18/09/2009 17:06

Coucou cousin!!!!
Nous sommes ravies pour toi, c'est une superbe aventure que tu traverses là, tes photos sont supers tant en originalité qu'en beauté, et tes commentaires sont remarquables, didon quelle culture!!!On se fait toutes petites à côté!!!!
Profites à fond, et si cela peut te rassurer ici c'est la louse, il pleut il pleut bergère!!! Et oui l'été laisse place à l'automne, en avant les soupes, les dimanches pourris, et les chaussettes party!!!!!
On te souhaite pleins de belles choses, bisous!
Tes cousines...
Audrey et Sandie

Céline 16/09/2009 20:36

Je comprends pourquoi tu disais qu'il fallait venir au canada pour préparer un marathon...!!! c'est ça l'aventure !
En tout cas ta visite guidée était bien sympa, merci.

paulette jouanny 16/09/2009 16:26

Tu ne vas pas avoir que des mollets en béton, tu va avoir aussi des épaules de déménageur avec tous ces kms et le sac à dos....Superbes photos et on se ballade avec toi, c'est formidable, ça me plaît énormément. Continue et gros bsous.Paulette