Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 05:31

Québec, la destination touristique par excellence. Ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco, j’y vais avec un apriori plutôt positif. Le vieux Québec a la réputation de ressembler plus à Saint-Malo qu’à Chicago. Et il est vrai que le contraste avec Montréal est réel.

Le vieux Québec, c’est un cœur historique situé  à la confluence du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Saint Charles. La ville a suivi un développement classique. Des voies navigables qui servent de voies de communication. Une ville haute, protégé par des fortifications, qui regroupent les principaux édifices et une ville basse, au pied de l’escarpement ou se développait la vie économique et portuaire.

Et même si les boutiques de souvenirs, les restos et les galeries d’art ont remplacés les tanneries et autres échoppes,  avec ses ruelles pentues et sinueuses, c’est le dépaysement assuré pour un nord-américain. Pour un européen, cet espace est plus vécu comme un refuge car l’agglomération de Québec et ses 600 000 habitants reprend vite des accents classiques de grandes artères, de buildings …

Mais ce qui m’a charmé dans cette ville, plus que le côté bon-enfant, rythmé par les nombreux musiciens de  rues, c’est son environnement urbano-portuaire. Québec, c’est plus Cork que Saint Malo. Même influence britannique mais avec des sonorités francophones.

Voilà, ici, je suis en terrain connu. Celui des paysages urbano-portuaires qui peuvent désarçonnés mais qui sont un concentré de vie. Des voies de communications multiples, des espaces touristiques qui surplombent de vastes complexes industriels ou qui laissent entrevoir une nature fragile.

A Québec, on passe aisément des leçons d’histoire – les plaines d’Abraham – aux rêves des amoureux – la promenade des gouverneurs – à la réalité brute d’une vaste zone industrialo-portuaire – les silos Bunge … - où s’expriment une vie culturelle novatrice – le moulin à image, le cirque du soleil – loin des stéréotypes classiques touristiques des ruelles du vieux Québec.

Voilà mes premiers sentiments sur cette ville, il y en aura d’autres puisque je vais y tenter ma chance pendant quelques temps.

 

 

Québec en arrière-plan

 

 

La porte Saint-jean

 

 

 

Allez savoir pourquoi, je regarde beaucoup les toits quand je me ballade. Et à Québec, ils sont plus originaux qu'ailleurs. Les couleurs sont sur les toits. Souvent en couverture métallique, ils sont peints et quand ils sont plats, j'avoue que j'irai facilement prendre une bière sur la terrasse. Il y en a de nombreuses, avec vue sur le Saint-Laurent.

 

 

 

C'est une spécialité de la ville de Québec, le trompe-oeil. A vous de faire la différence.

 

 

 

la promenade des gouverneurs au pied des remparts

 

 

le château Frontenac, fierté des Québecois mais transformé en hôtel !!!

 

 

 

 

Petit aperçu de Québec mais je n'ai pas encore cassé ma tirelire pour changer d'appareil photo.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by typ.taupe - dans septembre 2009
commenter cet article

commentaires

Calatayud lucie 20/09/2009 17:09

TON ATTIRANCE POURLES TOITS,..... le toit est avant tout une pro tection,contre le froid la chaleur,les objets volants qui peuvent te tomber sur la tête!
tu es aussi plus près du ciel pour t'évader dans les nuages!
séance psy gratuite de ma part:tu as les yeux d'un aventurier et les doigts noués par tes racines,je rigole;;;

Christine 06/09/2009 20:23

Merci pour cette présentation de Québec. Je t'emboîte le pas avec plaisir, les trompe-l'oeil égaient bien et pour ce qui est de ton attirance pour les toits, n'analyse pas trop mais continues à les photographier, moi j'en raffole... Est-ce que tu vas te fâcher si je dis que ta présentation est teintée d'un peu de romantisme (où se mêlent les sentiments, les souvenirs de lieux aimés etc...), ce qui rend la lecture très agréable de mon point de vue.